samedi 23 juin 2018

Louise Villeneuve, de Nantes, élue première dauphine de Miss Anjou 2018 à Jallais

L'élection de Miss Anjou 2018 était organisée samedi 23 juin 2018 de 14 h 45 à 18 h en plein air, sur l'hippodrome de La Rochardière, à Jallais (Maine-et-Loire), sur le territoire de la commune de Beaupréau-en-Mauges. Elle était présentée par Emilie Ménard, directrice de l'agence 53x11 et déléguée de la société Miss France pour le grand Ouest (Pays de la Loire, Bretagne et Normandie). Chloé Guémard (Miss Pays de la Loire 2017) et Marie Nikiema (Miss Anjou 2016) étaient présentes à cette élection qui se déroulait pour la première fois à Jallais. Il me semble qu'il n'y a pas eu de Miss Anjou 2017 l'an dernier. Marie Nikiema était donc la dernière Miss Anjou en titre.

Cinq candidates

Les cinq candidates ont fait trois passages devant une centaine de spectateurs environ, entre les différentes courses hippiques organisées en même temps au même endroit. Un premier passage en robe de soirée, un second en maillot de bain et le dernier à nouveau en robe de soirée avec, cette fois, un petit discours de présentation. Les candidates étaient : 1. Louise Villeneuve ; 2. Claire Loret ; 3. Emma Pfost ; 4. Fiona Follézou.

Les gagnantes

Les spectateurs présents ont pu voter. Ensuite, le jury s'est retiré pour délibérer et a désigné les trois gagnantes.

La première dauphine est Louise Villeneuve, 20 ans, 1,70 m, de Nantes. Elle est en fac de droit à Nantes et vient de finir sa troisième année. Elle est passionnée de sport, de lecture et de sorties culturelles. La décision de la qualifier ou non pour l'élection de Miss Pays de la Loire sera prise plus tard.

La deuxième dauphine est Emma Pfost, 20 ans, 1,70 m, d'Angers. Elle travaille et envisage de reprendre des études pour devenir auxiliaire de puériculture à la rentrée de septembre. Elle est passionnée de culture et d'animaux. La décision de la qualifier ou non pour l'élection de Miss Pays de la Loire sera prise plus tard.
Louise Villeneuve, première dauphine.
Louise Villeneuve.
Louise Villeneuve est présentée au public par Chloé Guémard (Miss Pays de la Loire 2017, à gauche).
Emma Pfost, deuxième dauphine.
Emma Pfost.
Emma Pfost est présentée au public par Marie Nikiema (Miss Anjou 2016, à gauche).
Entre les différents passages des candidates, les spectateurs pouvaient assister aux courses hippiques. Ici, du trot attelé.
Louise Villeneuve.
Emma Pfost.
Claire Loret.
Fiona Follézou.
Marie Nikiéma.
Chloé Guémard.
Chloé Guémard.
Les photos du podium sont consultables et téléchargeables en version originale sur ce dossier OneDrive. Les autres photos arriveront après, dans la semaine, au fur et à mesure.
Les portraits réalisés lors des entractes.
Emilie Ménard, Chloé Guémard et Marie Nikiéma.
La présentation en robe de soirée.
La présentation en maillot de bain.
La présentation au micro.

dimanche 17 juin 2018

Noémie Torres a été élue Miss 15/17 Vendée 2018 à Beauvoir-sur-Mer

L'élection de Miss 15/17 Vendée 2018 s'est déroulée le samedi 16 juin 2018 à partir de 20 h 30, à la salle omnisport, 41, rue du Cornoir à Beauvoir-sur-Mer, devant un peu plus de 200 spectateurs. La soirée était présentée par Bérengère Gilbert, créatrice de mode à Beauvoir-sur-Mer, avec l'aide des deux déléguées de Vendée du comité Miss 15/17, Cécilia Maindron et Léa Besseau. Le thème de la soirée était " Danse avec les miss ". Il y avait seize candidates.

De nombreuses têtes couronnées

De nombreuses Miss titrées et Modèles Elégance (hommes) étaient présents, dont notamment Ombeline Portal (Miss 15/17 National 2018), Pauline Janvier (Miss 15/17 Pays de la Loire 2017), Valentine Masson (Miss 15/17 Vendée 2017) et ses trois dauphines, Léa Caiado (première dauphine), Juliette Van Overbeke (deuxième dauphine) et Emeline Bordelet (troisième dauphine).

Les gagnantes

Lors de l'entracte, le public a pu voter grâce à un bulletin de vote remis à l'entrée par Océane Raya (Miss 15/17 Loire-Atlantique 2018, couronnée le samedi précédent à Touvois) et Maylie Edjkouane (Miss 15/17 Loire-Atlantique 2017). Le public mettait son vote dans l'une des seize cases aménagées dans un présentoir installé dans le hall d'entrée, ce qui a simplifié le comptage des résultats. Ensuite, le public a délibéré et a communiqué les résultats à Bérengère Gilbert qui les a annoncé au public vers 23 h 30.

L'écharpe de Miss 15/17 Vendée 2018 a été attribué à Noémie Torres, 15 ans, 1,53 m, de Beauvoir-sur-Mer. Elle est en classe de troisième au collège Pays de Monts, à Saint-Jean-de-Monts. Elle aura 16 ans le 21 décembre prochain. Elle est passionnée par le twirling et a eu l'occasion de présenter ses talents de gymnaste lors de l'élection de Miss 15/17 Loire-Atlantique, le samedi 9 juin dernier à Touvois. Parmi les célébrités nées un 21 décembre, comme Noémie Torres, on peut citer Emmanuel Macron, Corinne Touzet, Jane Fonda, et le photographe de miss Pierre Boucher (moi, donc).

La première dauphine est Charlotte Van Overbeke, 15 ans, 1;58 m, de Saint-Jean-de-Monts. Elle est en classe de troisième au collège privé Les Lauriers, à Saint-Jean-de-Monts. Elle est passionnée par l'équitation. A noter que sa soeur, Juliette Van Overbeke, avait décroché l'écharpe de deuxième dauphine de Miss 15/17 Vendée 2017 l'an dernier, dans cette même salle.

La deuxième dauphine est Noémie Avril, 17 ans, 1,65 m, de La Porte de l'île (commune située à une dizaine de kilomètres au sud-est de Fontenay-Le-Comte). En septembre, elle va entrer en classe de terminale Bac Pro Services aux personnes et aux territoires (Sapat), au lycée Bel Air, de Fontenay-Le-Comte. Elle est passionnée par le twirling.
Noémie Torres, Miss 15/17 Vendée 2018.
Noémie Torres.
Noémie Torres.
Noémie Torres est présentée au public par (de gauche à droite) Pauline Janvier (Miss 15/17 Pays de la Loire 2017), Valentine Masson (Miss 15/17 Vendée 2017), Louna (qui porte le coussin de la couronne) et Ombeline Portal (Miss 15/17 National 2018).
Noémie Torres entre sa première dauphine, Charlotte Van Overbeke (à gauche) et sa deuxième dauphine, Noémie Avril (à droite). A l'arrière plan, les treize autres candidates.
De gauche à droite, Charlotte Van Overbeke, Noémie Torres et Noémie Avril.
Charlotte Van Overbeke, Noémie Torres et Noémie Avril.
Au premier plan, Charlotte Van Overbeke, Noémie Torres, Noémie Avril et Bérengère Gilbert, organisatrice et présentatrice de la soirée.
Charlotte Van Overbeke, première dauphine.
Charlotte Van Overbeke.
Charlotte Van Overbeke.
Charlotte Van Overbeke présentée au public par sa soeur, Juliette Van Overbeke (deuxième dauphine de Miss 15/17 Vendée 2017, à gauche) et Léa Caiado (première dauphine de Miss 15/17 Vendée 2017, à droite).
Noémie Avril, deuxième dauphine.
Noémie Avril.
Noémie Avril.
Noémie Avril présentée au public par Juliette Van Overbeke (deuxième dauphine de Miss 15/17 Vendée 2017, à gauche) et Emeline Bordelet (troisième dauphine de Miss 15/17 Vendée 2017, à droite).
Ombeline Portal (Miss 15/17 National 2018, à gauche) et Noémie Torres.
Noémie Torres (à gauche) et Pauline Janvier (Miss 15/17 Pays de la Loire 2017).
Cécilia Maindron (Miss 15/17 Vendée 2014, à gauche) et Noémie Torres.
Les spectateurs ont été accueillis par Ombeline Portal (Miss 15/17 National 2018, à gauche) et Pauline Janvier (Miss 15/17 Pays de la Loire 2017).
Avant d'entrer dans la salle, les spectateurs recevaient un bulletin de vote des mains d'Océane Raya (Miss 15/17 Loire-Atlantique 2018, à gauche) et Maylie Edjkouane (Miss 15/17 Loire-Atlantique 2017).
Margaux Hamard (première dauphine de Miss 15/17 Mayenne 2018, à gauche), Carolina Sécher (première dauphine de Miss 15/17 Loire-Atlantique 2018, au centre) et Lorianne Le Saux (Miss 15/17 Mayenne 2018, à droite), proposaient aux spectateurs d'acheter des billets de tombola.
Léa Besseau (Miss 15/17 Vendée 2016, à gauche) et Cécilia Maindron (Miss 15/17 Vendée 2014, à droite), les deux déléguées du comité Miss 15/17 Vendée, tenaient le stand de souvenirs. Au centre, Sasha, jeune mannequin qui a participé au spectacle.
Une partie des 200 à 250 spectateurs présents.
Les photos du podium sont consultables et téléchargeables en version originale sur ce dossier OneDrive.
Les portraits en fin de soirée avec les trois gagnantes.
Les portraits à l'entracte, première partie.
Les portraits à l'entracte, deuxième partie.
Les portraits à l'entracte, troisième partie.
Les portraits à l'entracte, quatrième et dernière partie.
Les Miss et les Modèles Elégances, première partie.
Les Miss et Modèles Elégance, deuxième partie.
Les Miss et Modèles Elégance, troisième partie.
Les Miss et Modèles Elégance, quatrième et dernière partie.
La présentation des candidates, première partie.
La présentation des candidates, deuxième partie.
La présentation des candidates, troisième et dernière partie.

lundi 11 juin 2018

50.000 personnes aux portes ouvertes de la base aéronavale de Lann-Bihoué

Une opération portes ouvertes était organisée dimanche 10 juin, de 10 h à 19 h, à la base aéronavale de Lann-Bihoué, située sur la commune de Ploemeur (Morbihan), à un jet de pierre de Lorient. Environ 50.000 personnes (selon Le Télégramme) ont participé à cette opération qui proposait des avions au sol, des démonstrations en vol et des stands d'information liés à la pratique de l'aviation. Point important : l'entrée était gratuite. La journée a été marquée, sur le plan météorologique par deux fortes averses, et quelques petits grains. Les nuages ont pris le large vers 18 h, lors du spectacle présenté par la Patrouille de France (huit Alpha Jet).

Quelques embouteillages

Sur la plan pratique, les automobilistes étaient invités, en venant de Lorient à aller jusqu'aux Cinq Chemins à Guidel, avant de revenir vers la base. L'autre sens (en gros, de Leroy-Merlin à la base) était interdit à la circulation (sauf aux bus de la CTRL). Vers 14 h 30, il y avait des files impressionnantes sur la route d'accès. A l'intérieur de la base, les aires de roulement réservées aux avions étaient devenus deux immenses parkings, et des navettes gratuites (des cars) assuraient la liaison avec la zone de démonstration éloignée d'environ 3 km pour les places de parking les plus éloignées. Le bon plan pour éviter les embouteillages était de prendre le bus de la CTRL ou de s'y rendre en moto ou en vélo (mais c'était risqué à cause de la météo).
La dernière opération portes ouvertes s'était déroulé en 2012, six ans avant, ce qui explique le grand nombre de gens présents.
L'intérieur d'un hélicoptère. On ne le voit pas sur la photo, mais ce modèle comporte deux rotors horizontaux.
L'intérieur de l'hélicoptère. La personne à l'intérieur donne l'échelle.
Chacun des deux rotors comporte trois pales.
Les jeunes ont pu s'installer dans le siège du pilote de quelques avions de chasse.
La plupart des avions à hélices sont dotés de turbopropulseurs (c'est à dire de réacteurs), comme les hélicoptères.
Un avion du services des Douanes.
Un avion de chasse à réaction.
Un biplan à moteur à pistons.
Un monoplan à moteur à piston qui évoque les années 50.
Un bimoteur à turbopropulseur à cinq pales.
Gros plan sur l'hélice de queue d'un hélicoptère.
Le même hélicoptère vu de l'avant.
L'un des deux moteurs d'un Atlantique 2.
Gros plan sur l'armement de l'Atlantique 2.
Les huit pales de l'un des deux moteurs d'un avion de surveillance radar.
Le même avion vu de l'avant.
Un Rafale de l'Aéronautique.
Gros plan sur le train d'atterrissage du Rafale Marine.
Un hélicoptère à deux rotors.
Le même modèle, un peu plus loin.
L'Atlantique 2 vu de l'avant.
Du matériel militaire de la Seconde Guerre mondiale était aussi exposé par des associations spécialisées.
Un drone à huit hélices est capable d'embarquer un appareil photo Lumix.
Des modèles réduits radiocommandés.
Les personnels de la base ont répondu aux questions des visiteurs.
L'avant de l'Atlantique 2.
Les démonstrations en vol se sont conclues vers 18 h par une démonstration de la Patrouille de France. 
La Patrouille de France est composée de huit Alpha Jet.
Pour les toilettes, ils avaient prévu large. Et on n'en voit que la moitié sur la photo puisqu'il y avait le même dispositif 200 m plus loin.
Cette vue de l'un des deux parkings explique pourquoi les navettes étaient indispensables.